Virtualisation

Lorsqu'un client confie à C2D System House la conception d'un système informatique pour gérer son réseau, ses ingénieurs proposent une virtualisation des serveurs, c'est-à-dire de tous les services du réseau (fichiers, messagerie, impression, etc). Depuis 2012, C2D System House a bouclé la boucle de son expertise en matière de virtualisation, complétée par celle des postes de travail.

Le principe de la virtualisation est le suivant : un ordinateur physique, puissant, est à l'origine du fonctionnement d'une série d'autres ordinateurs, qui n'existent plus physiquement, mais de manière strictement logique sur ce serveur puissant.

Les machines virtuelles sont donc réparties au mieux sur la machine physique en fonction des charges respectives. Cette technologie éprouvée d'optimisation des ressources du parc machine est extrêmement séduisante au niveau financier pour les entreprises, étant donné qu'elle est à la source d'une diminution drastique de l'achat de serveurs et, partant, des frais de maintenance et de consommation électrique.

XEN, l'ultra-performance sous le capot

C2D System House a choisi de travailler avec la plateforme de virtualisation (« hyperviseur ») open-source XEN, régulièrement choisie par les plus grands datacenters, tout à fait prescrite pour les PME et capable de virtualiser tous les services réseau : serveurs de messagerie, de fichiers ou d'impression, firewall, etc.
Gérant régulièrement 4 ou 5 réseaux virtualisés pour un même client (entreprise, wifi, fournisseur d'accès, etc), ses ingénieurs possèdent une solide et précieuse expérience  en virtualisation Windows, Netware et Linux à la fois sous XEN et ses concurrents à la notoriété plus importante. C2D System House maîtrise les spécificités liées à ces environnements aussi bien en termes de performance que de tolérance aux pannes.

Cependant, si C2D System House est tout à fait capable d'utiliser d'autres hyperviseurs lorsqu'ils sont déjà présents chez son client, ses équipes se bornent à ne proposerque XEN (et KVM) dans le cadre de leurs offres. La force de XEN est en effet multiple.
D'abord, son appartenance à une communauté open-source (pas de licences à payer), extrêmement active en termes de développement et de résolution de problèmes.
Ensuite, d'un point de vue technologique, XEN se situe exactement au même niveau que ses concurrents commerciaux. Bien qu'elle n'apporte pas nécessairement les mêmes consoles de gestion, sa facilité d'emploi est garantie par C2D System House notamment grâce au recours à des consoles graphiques de gestion open-source qui remplacent avantageusement l'interface attrayante de certains concurrents.
Mais la facilité d'emploi et, surtout, la performance de XEN, sont tributaires des ingénieurs qui en ont la responsabilité. C'est la maîtrise du “moteur” sous le capot de XEN par C2D System House qui assure le meilleur paramétrage possible lors de la phase de préparation du projet. Sachant que ces “mécaniciens de la virtualisation”, rares sur le marché, ne craignent pas de plonger dans le moteur par la suite si nécessaire.
Résultat: il n'est pas rare que XEN soit 10 fois plus rapide que ses concurrents dont la configuration a été bâclée!

Virtualisation, sécurité et réplication

Dans une solution de virtualisation classique, au niveau de la « grosse machine » physique, C2D System House dédie des cartes réseau physiques particulières qui sont attachées à des cartes virtuelles firewall. Chacune des cartes réseau physique ne voit qu'une seule chose sur ce serveur : le firewall en question.

Une entreprise désireuse d'une solution encore plus sécurisée se verra proposer l'installation d'un 2è « dom0 », c'est-à-dire un 2è ordinateur physique puissant.
On pourra choisir de le faire tourner à vide ou de faire tourner les deux ordinateurs à la moitié de leur capacité, afin que le contenu de l'un puisse facilement être copié sur l'autre qui viendrait à cesser de fonctionner. Il s'agit de la « réplication asynchrone ».

Le stade ultime de la sécurisation pour préserver une haute disponibilité des systèmes consiste non plus à utiliser deux machines indépendantes nécessitant des opérations manuelles de copie, mais deux machines connectées à deux systèmes de stockage eux-mêmes répliqués hors de l'environnement.
Que l'on travaille sur un serveur ou l'autre, on écrit donc dans une zone de stockage commune (« réplication synchrone ») et, si l'un s'arrête, l'enregistrement continue sur l'autre de manière automatique par le biais d'un cluster.

C2D System House utilisant en interne les mêmes technologies que ses clients, ceux-ci peuvent de plus décider de réaliser le backup du contenu complet de leurs machines sur un serveur situé dans le datacenter de C2D System House. Si leur serveur, voire leur système complet, tombe en panne en interne, ils pourront de la sorte récupérer leurs machines et les redémarrer à distance chez C2D System House, puisque ce ne sont pas simplement les données qui se trouvent protégées dans son datacenter, mais leur serveur complet.

Les entreprises dont les serveurs et/ou le backup se trouve dans le datacenter de C2D System House peuvent s'y connecter sur un portail sécurisé (nom, mot de passe et token). Leurs utilisateurs peuvent donc se connecter facilement et en toute sécurité à leur environnement de travail.  


Une virtualisation sécurisée abordable pour la PME

La plupart du temps, une configuration assurant la haute disponibilité, avec clusters internes et réplication dans un datacenter externe n'est envisageable que si le client dispose de  centaines de milliers d'Euros... à moins, justement, que son prestataire informatique n'utilise des programmes open-source pour les réaliser.
Pour les volumes de données traités dans la majorité des entreprises, les solutions proposées de virtualisation hyper-sécurisée de ce type, avec réplication dans le propre datacenter de C2D System House, se chiffrent ainsi en milliers d'Euros. Pour des fonctionnalités identiques et des performances suffisantes.

Les économies sont également dues à un sur-dimensionnement moindre des infrastructures. Pour garantir le trafic et la vitesse de transfert nécessaires au fonctionnement satisfaisant du système du client, C2D System House utilise des cartes réseau et des switches « normaux » là où d'aucuns opteront pour du matériel coûtant... 10 à 40 fois le prix des équipements standards.
C2D System House peut se permettre ce choix pour la bonne et simple raison que la performance (trafic et taux de transfert) est constamment mesurée en temps réel, grâce à son expertise en monitoring. Les alarmes présentes dans ses outils lui permettent de remédier très rapidement et en permanence aux éventuelles lacunes en matériel.